Vincent Van Gogh


1853-1890, néerlandais
Impressionniste, Postimpressionniste

Son ouvre passa à l'époque totalement inaperçue. Très engagé dans son art, essentiellement autodidacte, il peignait souvent jusqu'à l'épuisement.
Peintre de paysages et de portraits, Van Gogh fut influencé par les impressionnistes, et par le pointillisme des peintres tels que Seurat.
Seuls son frère Théo et le Docteur Gachet le soutinrent, et lui permirent ainsi d'accomplir son œuvre. Il est devenu aujourd'hui probablement le peintre le plus célèbre au monde.

La Hollande natale

Très tôt, il rejette les valeurs bourgeoises de son pays. Il entame pourtant une carrière de commerçant d'art, selon la logique familiale. Mais il se fait rapidement licencier. Il est ensuite instituteur, un temps. En 1879, il est prédicateur auprès des travailleurs dans les mines. Il vit dans des baraquements, dort à même la paille. Ébranlé par les conditions de travail des mineurs, son excès de zèle déplait à ses supérieurs, qui le licencient. Sa vie débute ainsi par une série d'échecs.

Ayant découvert le dessin lors de sa scolarité, il continue à le pratiquer, et s'intéresse de plus en plus à la peinture. Socialiste dans l'âme, les sujets qu'il choisi sont les ouvriers et les paysans, plus que le développement industriel ou la vie urbaine. Il ne commence à peindre ses premières peintures à l'huile qu'en 1882, dans un style relevant de l'école Hollandaise, assez terreux.

En 1885, il réalise Les mangeurs de pommes de terre, un tableau très expressif sur la vie paysanne.

Il écrit:

" Les gens qui mangent des pommes de terre à la lueur de la lampe prennent les plats avec les mêmes mains dont ils se sont servis pour retourner la terre. La toile met en valeur leurs mains laborieuses, et le fait qu'ils ont mérité leur repas. Mais celui qui préfère voir les paysans sous un aspect plus douceâtre peut penser ce qu'il veut. "

Paris et les impressionnistes

En 1886, Van Gogh arrive à Paris, où l'ère impressionniste s'achève. Son frère Théo, qui tient une galerie d'art à Montmartre, lui fait rencontrer Toulouse Lautrec, Monet, Renoir, Pissaro, Sisley, Degas, Signac, Seurat...

Suite à ces rencontres, Van Gogh commence à éclaircir sa palette. Il peint alors avec Bernard, Gauguin et Toulouse Lautrec, dans un style très pointilliste. Cependant, il ne considère pas l'impressionnisme comme l'ultime étape dans l'histoire de la peinture.

Arles et Gauguin

Sans doute influencé par Toulouse Lautrec, Van Gogh part pour le sud de la France. Il s'installe à Arles dans une maison qu'il repeint en jaune vif, et y prépare avec enthousiasme l'arrivée de Gauguin qu'il a invité. C'est le premier pas vers le projet d'une communauté d'artiste que Vincent poursuit.

 

Toujours à Arles, il s'amuse à représenter une scène de nuit, sous un ciel étoilé.

" Cela m'amuse énormément de peindre la nuit sur place. Autrefois on dessinait et peignait le tableau le jour d'après le dessin. Mais moi je m'en trouve bien de peindre la chose immédiatement. Il est bien vrai que dans l'obscurité je peux prendre un bleu pour un vert, un lilas bleu pour un lilas rose, puisqu'on ne distingue pas bien la qualité du ton. "

 

Les tempéraments très différents des deux artistes provoquent des tensions. Van Gogh connait de curieux troubles hallucinatoires, qui l'amènent à se couper l'oreille, ce qui provoque le départ précipité de Gauguin.

Le voisinage, irrité par l'artiste, tentera de le faire interner.

L'asile à Saint Rémy

Finalement, c'est à sa propre demande que Vincent, conscient de ses troubles, se fera interner. Il est très libre là bas, et on le laisse peindre toute la journée sous la surveillance d'un garde malade.

 

Vénérant les peintures rurales de Jean-François Millet, il partage son admiration pour les gens gagnant leur vie à la sueur de leur front. Il réalise à Saint Rémy 23 tableaux inspirés de ceux de Millet. Souvent très librement interprétés, à la manière dit-il, d'un musicien jouant la composition d'un autre.


Il poursuit son thème de la nuit, et réalise son chef d'œuvre "La nuit étoilée" :


La nuit étoilée à St Rémy ©
" Je veux maintenant absolument peindre un ciel étoilé. Souvent il me semble que la nuit est encore plus richement colorée que le jour, colorée des violets, des bleus et des verts les plus intenses.
Certaines étoiles sont citronnées, d'autres ont des feux roses, verts, bleus, myosotis. "

Épilogue à Auvers sur Oise

En 1890, sur les conseils de Théo, Van Gogh part à Auvers sur Oise, où se trouve le docteur Gachet. Ce dernier est grand amateur des impressionnistes, et peintre lui-même. Il héberge et soutient Vincent. C'est alors l'un des rares à croire au talent de Van Gogh.

Van Gogh peint avec acharnement, mais il n'a pratiquement vendu aucune toile jusqu'à maintenant. C'est son frère Théo qui continue de lui apporter son aide matérielle. Bien conscient d'être une charge pour son frère, le peintre vit dans l'angoisse constante de se retrouver sans ressources.

 


Champs de blé aux corbeaux ©
" Je vis une clarté effrayante au cours des moments où la nature est si belle. Je ne suis plus conscient de moi-même, et les images m'arrivent comme dans un rêve. "
Après que Vincent eut séduit la jeune fille du Docteur, leur relation se brouille.
Théo connait une mauvaise passe. Son enfant est malade, sa femme très fatiguée, et les propriétaires de la galerie que gère Théo sont en conflit avec lui.
Enfin, c'est la rupture avec le Docteur Gachet, ce qui signifie la fin des ressources. Pour Van Gogh, cela signifie aussi la fin de la peinture, qui était toute sa vie.

Le soir du 27 juillet 1890, il sort dans les champs, et dans un ultime geste de folie se tire un balle dans la poitrine.

Ne manquez pas le superbe film de Maurice Pialat, Van Gogh, qui retrace la période d'Auvers sur Oise. Avec Jacques Ductronc, très juste, dans le rôle titre

Voir également:
VG Gallerie (reconnue par le musée d'Amsterdam)
Tableaux sur Wikipedia